Quiz : peut mieux faire ! | PairForm - Blog
Quiz : peut mieux faire !

Quiz : peut mieux faire !

Exemple de quizLes quiz ne sont pas récents. Toutefois, ils sont devenus à la mode avec les MOOC. Leur avantage est une correction automatique. Leur intérêt pédagogique dans un tel usage est plus limité. En effet, répondre à un quiz après avoir regardé une vidéo est facile grâce à notre mémoire à court terme. Je ne parle pas du cas où l’apprenant retourne voir la vidéo avant de répondre à une question plus difficile.

PairForm permettant d’accrocher des messages à tout contexte, nous proposons une autre conception des quiz plus intéressante d’un point de vue apprentissage.

Au lieu de donner une liste de possibilités sur laquelle l’apprenant doit choisir par un clic la bonne réponse (QCU) ou désigner plusieurs possibilités (QCM), nous proposons une liste de facettes d’un même concept. Il est alors demandé à l’apprenant de déposer un message sur chaque facette (ou quelques unes selon la volonté du concepteur). Le message doit contenir :

  •  un exemple représentatif de cette facette,
  • les raisons qui poussent l’apprenant à fournir cet exemple.

Illustrons cette approche avec une exemple de quiz extrait du MOOC « Roches et Minéraux Courants » dont le but était de vérifier que l’apprenant connaît la notion de texture :

  • le quiz classique (session 1 et 2 du MOOC) était construit par une série d’images de texture de roches. Pour chacune d’elles quelques propositions de nom de textures (matrice, porosité, grains arrondis…) étaient indiquées. L’apprenant devait désigner la bonne réponse pour chaque image.

  • La nouvelle version du test (sessions 3 et suivantes du MOOC) est constituée par la liste des noms d’une dizaine de textures. Pour chacune d’entre elles, l’apprenant doit :

    • trouver un caillou ou une roche dans son entourage avec la texture correspondante,

    • déposer sur le nom de la texture un message contenant une photo de la texture de sa trouvaille et pourquoi il pense qu’il s’agit de cette texture là.

Avantages

Cette forme de test est intéressante pour plusieurs raisons :

  • en premier lieu, il met l’apprenant dans une posture active. Il doit chercher une illustration pour chaque item de la liste. Aucune proposition ne lui est fournie au préalable. Dans le contexte de la géologie, il est invité à aller sur le terrain. Dans d’autres cas, il pourra mener des recherches sur Internet.

  • Pour justifier sa réponse, il doit analyser sa proposition nécessitant souvent une réflexion plus importante qu’un choix d’une réponse dans un QCM.

  • Il peut comparer ses réponses avec celles des autres. Il approfondira sa compréhension grâce à un plus grand nombre d’exemples et de justifications apportées par ses homologues.

  • S’il n’a pas compris un des items, les réponses des autres vont le mettre sur la bonne voie. Il pourra alors répondre à son tour.

Il est possible de compléter ce quiz par une seconde étape : une correction entre pairs. Dans ce cas, les apprenants doivent critiquer des propositions. Ils répondent à des messages en indiquant tant les points positifs que les erreurs, les imprécisions ou les manques. Cette étape renforce leur compréhension et leur maîtrise. En faisant cet exercice, ils vérifient que leurs critiques faites envers les autres ne s’appliquent à leurs propres réponses.

Dans l’exemple du quiz du MOOC « Roches et Minéraux Courants », nous avons inversé la construction du quiz. Les propositions à choisir dans le test initial (des textures) sont devenues les entrées à illustrer dans la nouvelle version. Cette façon de faire peut s’appliquer à de nombreux domaines. Le concepteur doit s’assurer que les illustrations à fournir mettent les apprenants dans une posture active et les amène à expliciter leurs réflexions. Cette forme de test se rapproche du « learn by do it ».

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial