Niveaux d'engagement cognitif | PairForm - Blog
Niveaux d’engagement cognitif

Niveaux d’engagement cognitif

4 niveaux

Cet article s’appuie sur les résultats d’un excellent papier de recherche, le meilleur depuis 10 ans en psychologie cognitive selon André Tricot, chercheur français reconnu. Ce papier décrit quatre niveaux d’engagement cognitif dans l’accomplissement d’une activité. Il les compare aussi en termes d’efficacité sur l’apprentissage. Cet article de blog présente les divers niveaux d’engagement et le suivant détaillera la comparaison de leur efficacité.

Les niveaux d’engagement

Le niveau d’engagement cognitif dans une tâche correspond à la façon dont l’apprenant la réalise. On distingue quatre niveaux :

  • le niveau Passif : l’apprenant est focalisé sur l’activité et reçoit les explications données. Il accorde son attention aux explications. Le mot « Passif » est sans doute trop fort car l’apprenant est toutefois actif cognitivement.
  • le niveau Actif : l’apprenant manipule physiquement les supports d’apprentissage et effectue des sélections d’informations.
  • le niveau Constructif : l’apprenant génère de nouvelles informations, au delà de ce qui lui est donné. Il comprend davantage que les seules explications apportées par le support. Il émet des hypothèses et des inférences.
  • le niveau Interactif : l’apprenant crée de nouvelles informations (il est constructif) et il collabore avec d’autres personnes. Le dialogue permet de co-construire de nouvelles informations. Il y a échange mutuel d’idées amenant la production de nouvelles idées qui n’auraient pu être exprimées individuellement. Ce type de dialogue comprend l’explication de ses idées, la défense de ses convictions, la critique de chaque justification, la pose de questions, l’apport de réponses…

En résumé, on peut associer un verbe à chaque niveau : recevoir (passif), sélectionner (actif), générer (constructif), collaborer (interactif).

Niveaux d’engagement et activité

Toute tâche peut être accomplie dans un des quatre niveaux d’engagements. Quelle que soit l’activité, l’apprenant peut l’accomplir de façon passive, active, contributive ou interactive. Afin de faciliter la compréhension de ces niveaux, nous proposons 3 exemples de tâches. Pour chacune d’elles, nous décrivons plusieurs façons d’aborder l’activité correspondant aux quatre niveaux. Les deux premiers exemples sont issus du papier de recherche.

Lire un document

Dans cet exemple, la tâche consiste en la lecture d’un document.

  • niveau passif : l’apprenant se contente de lire le document.
  • niveau actif : il surligne certains mots pour faire ressortir les idées essentielles.
  • niveau constructif : la personne peut réaliser une carte mentale à partir du document afin de faire ressortir les éléments clés et les liaisons entre eux. Elle peut aussi réaliser une fiche synthétique du document en reformulant les propos de l’auteur. Dans ces deux cas, elle produit un document complémentaire à celui fournit et qui apporte du contenu supplémentaire.
  • niveau interactif : L’individu peut là aussi développer une carte mentale mais il ne le fait pas seul. La carte est réalisée à plusieurs à partir d’un dialogue, d’une confrontation de points de vue. Chacun argumente sa position. La carte est plus riche car elle intègre la convergence d’avis de diverses personnes et d’idées apparues lors des échanges.

Regarder une vidéo

Ce second exemple porte sur une consigne pédagogique visant à regarder une vidéo.

  • niveau passif : l’apprenant lance la vidéo et la regarde d’une traite.
  • niveau actif : la personne fait des pauses dans le visionnement de la vidéo, revient en arrière pour regarder à nouveau une partie mal comprise, avance dans la vidéo.
  • niveau constructif : l’individu constructif croise le contenu de la vidéo avec d’autres connaissances, avec d’autres vidéos, prend des notes. Il crée du contenu additionnel.
  • niveau interactif : l’apprenant échange avec d’autres personnes, construit avec elles du contenu en commun.

Réaliser un exercice

Dans ce troisième exemple, il est demandé aux apprenants de réaliser un exercice.

  • niveau passif : l’apprenant fait l’exercice sans chercher plus loin que la réalisation basique de la tâche.
  • niveau actif : il identifie les concepts sous-jacents à l’exercice et les points de vigilance dans sa résolution.
  • niveau contributif : la personne cherche à faire d’autres exercices similaires, à croiser les exercices avec la théorie. Il rédige les principes généraux de résolution de ce type d’exercice.
  • niveau interactif : l’individu confronte ses réponses à l’exercice avec d’autres personnes. Il crée lui-même de nouveaux exercices qu’il soumet aux autres. Ils élaborent ensemble des méthodologies de résolution et font les liens avec les concepts.

Conclusion

Nous avons accompli la rédaction de ce billet de blog avec le niveau d’engagement « constructif ». En effet, non seulement nous avons lu plusieurs fois l’article de recherche, nous avons sélectionné les éléments importants, nous avons croisé son contenu avec d’autres sources d’informations, nous avons rédigé un nouveau contenu reformulant les propos initiaux, nous avons complé

té les exemples donnés par les auteurs, et nous analysons notre démarche de façon réflexive.

Il est possible d’atteindre le niveau « interactif » grâce à vous. Nous vous invitons à établir avec nous un échange via PairForm concernant les quatre niveaux d’engagement. Les échanges de nos points de vue, la confrontation de nos idées permettront de co-construire une nouvelle version de cet article. Pour cela, apportez vos commentaires sur l’article (un clic pour rédiger votre apport, un clic pour le diffuser).

Nous vous invitons à réfléchir sur la façon dont vous réalisez vos activités d’apprentissage. Cet article vous aidera à analyser votre niveau d’engagement. Le suivant vous donnera les clés pour déterminer ceux qui sont les plus efficaces.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial