5 conseils pour faire décoller le social learning | PairForm - Blog
5 conseils pour faire décoller le social learning

5 conseils pour faire décoller le social learning

Faire décoller le social learningLe social learning s’est définitivement installé dans le paysage de la formation. Il vous est désormais possible de liker, twitter, tagger dans vos parcours de formation, grâce aux éditeurs du digital learning qui ont intégré cette nouvelle dimension dans leurs solutions. Vous pouvez ainsi ajouter une nouvelle corde à votre arc de formateur, celle de learning community manager. Dans cet article, je vous livre cinq conseils pour créer une communauté d’apprenants en ligne et éviter les pièges les plus fréquents.

1) Pas de social learning sans présentation

Dans votre quotidien, imagineriez-vous entamer une conversation avec un inconnu sans vous présenter mutuellement ? Pas vraiment, n’est-ce pas ? Eh bien pour démarrer une formation, que ce soit dans le cadre d’une salle ou d’une communauté en ligne, je vous conseille de commencer par vous présenter et de demander à vos apprenants de faire de même. Affichez votre prénom, votre photo, complétez votre profil. Des détails simples, à mon sens, qui humaniseront votre rôle de learning community manager. Vous vous demandez comment réaliser un tour de table à distance ? Pourquoi ne pas utiliser le forum ou le fil d’actualité de votre plateforme ? Vous pouvez aussi ajouter un peu de synchrone à vos relations grâce aux classes virtuelles.

2) Pas de social learning sans règles d’utilisation

L’engagement des apprenants de votre communauté en ligne dépendra de plusieurs facteurs. Vous devrez d’abord gagner leur confiance. Comment ? En définissant des règles d’utilisation des différents contenus postés par la communauté : qui les verra ? Où seront stockés les messages ? Quel est l’enjeu de cet espace ? Bien souvent, les espaces de social learning restent vides, car leurs utilisateurs craignent d’être jugés par leurs pairs – « La question / réponse que j’ai rédigée est-elle pertinente ? » – ou par leur hiérarchie – « Mon manager a-t-il la possibilité d’évaluer le contenu que je poste et de s’en servir en dehors de la plateforme ? ». Votre mission de formateur est donc de formaliser auprès de vos apprenants et de leur hiérarchie les règles de communication, le contexte d’utilisation de la plateforme et de son contenu, mais aussi de replacer l’espace communautaire (« social ») comme un espace de formation (« learning ») où l’erreur est acceptée, voire encouragée pour apprendre.

3) Pas de social learning sans mimétisme

Connaissez-vous les neurones miroirs ? Ils seraient responsables de nos capacités à ressentir l’empathie et à apprendre par mimétisme. Des études montrent qu’ils seraient ainsi à l’origine de ce réflexe que vous avez sans doute connu en passant devant un restaurant vide : « S’il est vide, on ne doit pas bien y manger, je n’y rentre pas ». En entrant dans un espace de discussion en ligne, vos apprenants, par mimétisme, auront cette même réaction : « si personne n’y participe, ça ne doit pas être intéressant, je n’y contribuerai pas ». Il faut donc alimenter votre communauté avec des ressources, mais aussi des interactions : commentaires, « likes », partages, hashtags, pour susciter la participation de vos apprenants et rendre votre dimension social learning vivante. Les premiers échanges laisseront vite place à un engouement du groupe et à une contribution globale.

4) Pas de social learning sans fidélité

Attirer vos apprenants et les faire contribuer une fois ne suffira en revanche pas à alimenter votre espace de social learning sur le long terme. Pour les fidéliser, misez sur la régularité. Créer cette routine rendra vos apprenants demandeurs : ils attendront avec impatience de recevoir une notification de votre message « LOL » du vendredi ou mieux encore, ils vous réclameront votre « question du mardi » lorsque votre publication aura une heure de retard.

5) Pas de social learning sans expertise

Vous saurez que votre communauté d’apprentissage fonctionne très bien lorsqu’elle s’auto-alimentera. Rassurez-vous, vous aurez toujours une place indispensable, celle de l’expert. Le meilleur exemple d’un espace en ligne avec beaucoup de participation, mais peu de valeur, est Doctissimo. Il représente le principe même du forum sans modération, sans expertise venant confirmer ou infirmer un message, et qui laisse une simple irritation de la peau se transformer en maladie mortelle et incurable. Ce qu’il faut retenir de cette image, c’est qu’un espace de social learning sans participation d’un expert n’a pas de valeur pédagogique. Je vous recommande ainsi de valoriser les apports de vos apprenants en y apportant votre expertise.

En résumé et pour conclure, intégrer le social learning dans vos dispositifs de formation ne consiste pas juste à créer un espace sur votre plateforme et à attendre que vos apprenants y adhèrent. Pour animer cette communauté, votre rôle est de la gérer, de l’alimenter, de la dynamiser et de vous en servir pour apporter une plus-value à vos formations.
Et vous, quelles solutions avez-vous mises en place pour booster la participation dans vos communautés d’apprenants en ligne ? Appliquez-vous ces 5 clés ?

Article paru à l’origine sur https://www.istf-formation.fr/blog/5-conseils-pour-faire-decoller-le-social-learning/

Avec l’accord de l’auteur

Auteur de l’article : Raphaël Luttiau

Responsable pédagogique et formateur de formateurs en ingénierie digital learning à l’ISTF

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial